Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Lauréats du prix Regner-Lhotellier

Lauréat 1998 : Nicolas Sochos

43, rue Liancourt 75014 Paris

Tél. 01 43 20 33 89 / 06 84 29 89 93

Mail: nsochos@yahoo.fr

né en 1962 à Paris

  • professeur de gravure : Atelier de la Ville de Paris
  • sociétaire de la Jeune gravure contemporaine et autres associations
  • nombreuses expositions collectives et particulières

« Après quelques années passées à tirer le trait à l’aide d’une mine de crayon sur des feuilles de dessin, je me tournais vers la Gravure à la suite d’une rencontre déterminante avec un Peintre Graveur anglais nommé S.W.HAYTER. Ce fut en 1984, puis deux ans plus tard, j’entrais dans son Atelier 17, où je rencontrais la Gravure sous toutes ses formes, aussi bien en Noir et Blanc qu’en couleur par son procédé d’encrage de couleurs en simultané par l’intermédiaire de rouleaux encreurs. Grâce à son aide et à celle d’un autre Peintre Graveur, américain cette fois, G.BALL, je découvrais la joie d’être initié, puis de pratiquer cette forme d’écriture et d’expression ; le burin, qui devint mon instrument de prédilection.

Je passais donc cinq années à l’Atelier 17, puis je suivis mon initiateur G.BALL dans son atelier pour l’assister comme massier de 1991 à 1993.

En 1993, je décidais de monter mon propre atelier, lequel ne sera réalisé sous sa forme actuelle qu’en 1997 avec mon confrère Nicolas MALDAGUE dans le Paris du XIVème, juste derrière Montparnasse, lieu riche en tradition artistique. Je poursuis donc dans cet atelier, « Print N’Two » mon chemin, de par mon engagement d’homme de métier dans cette noble discipline en poussant grâce au burin le trait toujours plus loin, plus profondément encore dans le métal, le mêlant parfois à l’aquatinte, à l’eau forte, entrecoupé parfois de pointe sèche dans des tons monochromes, privilégiant le Noir et blanc qui se retrouvent dans la majorité de mes gravures ( plus de 300 ).

Je partage mon temps entre mon travail - avec un certain regard sur le monde non sans une certaine violence - et mon action de « militant de base » au sein de différentes associations comme le Groupe Corot et La Jeune Gravure Contemporaine, et participe à de nombreux salons et expositions en France comme à l’étranger.

J’accorde une place importante à l’aspect didactique par souci de devoir montrer et transmettre aux générations futures cet amour du beau geste et cette soif de faire chanter le cuivre. A noter que la musique est l’un de mes principaux sujets traités ( discipline que je pratique en amateur sur ma guitare ou à la contrebasse dans différents groupes de jazz ) ».